• Empfang

    © Tomas Wüthrich

  • Warten

    © Tomas Wüthrich

  • Apotheke neu

    © Tomas Wüthrich

  • Radiologie

    © Tomas Wüthrich

  • Labor neu

    © Tomas Wüthrich

Après sa fondation le dispensaire a été constamment en travaux. A Grand-Bassam, nous avons construit le dispensaire autour de la salle d’attente qui est un grand patio couvert. Il y a plusieurs salles de consultations, un laboratoire, une salle de radiologie, une salle d’échographie, deux pharmacies (l’une pour les médicaments contre le SIDA et l’autre pour des médicaments d’ordre générale), un bureau pour les assistants sociaux, une cuisine pour les bébés et les petits enfants sous-alimentés. Il y a aussi deux chambres avec trois lits dans chacune d’elles pour des traitements ambulatoires. Les bureaux pour la comptabilité, l’administration, la cheffe du personnel ainsi qu’une petite salle de conférences se situent à l’étage.

L’équipe médicale est composée de trois médecins ivoiriens (deux spécialisés en VIH-SIDA et un médecin urgentiste), un radiologue, deux techniciens en radiologie, trois assistants sociaux, un docteur en pharmacie, deux auxiliaires en pharmacie, trois laborantins, trois employés administratives, six infirmières et infirmiers et trois nurses qui s’occupent spécialement des bébés sévèrement sous-alimentés. Une équipe de nettoyage et plusieurs gardiens aident à maintenir le centre propre et bien surveillé.

Dans le dispensaire, 25'000 consultations générales sont effectuées chaque année. De plus, nous traitons plus que 4’000 malades atteint du SIDA qui reçoivent soins et traitements gratuits. Leurs analyses sanguines peuvent être gratuitement faites dans notre laboratoire.

Nous nous occupons de 40 bébés en moyenne dont leurs mamans sont atteintes du SIDA. Elles reçoivent gratuitement chaque semaine du lait pour bébé. Plus que 25 enfants sous-alimentés y reçoivent aussi chaque jour leur bouillie. Nous contrôlons également tous les mois plus que 200 bébés (poids et état de santé).

Deux chauffeurs amènent les malades, enfants ou adultes, dans les centres médicaux spécialisés d’Abidjan (oncologie, centre antituberculeux, kinésithérapie, cardiologie, etc.)

Chaque mois, un généreux donateur nous octroie une tonne de riz. Grâce à cet homme nous pouvons venir en aide à des centaines de familles. Un autre généreux donateur nous permet de payer les frais d’écolage de 750 enfants du quartier chaque année. Par ailleurs, nous aidons 400 mamans à payer leur loyer et près de 500 mamans sont soutenues financièrement jusqu’à ce que certaines d’entre-elles puissent reprendre un travail ou ouvrir un petit commerce.

Plus de 85 enfants qui vivaient chez nous ont pu trouver accueil dans leur propre famille, soit chez une grand-mère ou chez une tante, à qui nous pouvons donner une petite allocation mensuelle. Un assistant social a été spécialement engagé pour aller leur rendre visite tous les mois afin de contrôler leur bulletin scolaire et médical et voir s’ils sont traités correctement.